A Découvert

Cette série de portraits est en fait un seul et même portrait... Celui d'une femme qui se dévoile pour affirmer d'image en image ce qu'elle est : une femme au regard doux et puissant qui finalement, n'a rien à cacher.







Au fil des images, on voit donc une femme se dévêtir peu à peu. C'est l'histoire d'une émancipation, celle d'une âme et d'un corps féminin. 







Au début de la série, cette jeune femme se cache, confinée sous son voile noir qui ne laisse deviner qu'une présence sur le mode de l'absence. Visiblement, le voile la protège du regard de l'autre : visage et corps sont invisibles. En somme, c'est sa façon de se protéger du reste du monde. En arrière-plan, le monde est bien là à travers la représentation de coupures de presse accrochées au mur. Une métaphore qui suggère l'envahissement de la société dans nos vies, notamment à travers les réseaux sociaux qui font peser une pression toujours plus forte sur la femme et notamment sur leur corps; un corps qui est le plus souvent objectivé dans les représentations véhiculées par les médias. 







Au bout du parcours images, le voile n'est plus qu'un accessoire de beauté. La jeune femme s'est émancipée. Elle montre sa force au monde, poitrine fière et nue. Puis, le visage nous apparaît doux et puissant.